Le Festin de Babette

Un conte gastronomique

Ecrit en 1950, Le Festin de Babette est un court roman, une nouvelle de 50 pages à peine, écrit par Karen Blixen. Adapté au cinéma en 1987 par Gabriel Alex, un réalisateur danois, l’Histoire de Babette a remporté l’Oscar du Meilleur film étranger en 1988 !

L’histoire se passe au XIX°, dans un petit village luthérien au Danemark. Un pasteur charismatique et autoritaire dirige sa communauté en menant une vie pieuse et austère. Il a deux jolies filles, Martine et Filippa, dont il ne veut pas se séparer, au grand dam des jeunes hommes du village qui vont les courtiser...

Trente-cinq ans plus tard, le pasteur est mort et les deux sœurs sont toujours célibataires. Un soir de tempête, une femme frappe à leur porte : C’est Babette, l’héroïne, une Française qui a fuit la Commune de Paris et qui se propose comme servante. Elle va apprendre le danois et la cuisine locale et servir pendant 15 ans les deux sœurs, qui peuvent pleinement se consacrer à aider les pauvres dans le besoin.

Quinze ans plus tard, Babette reçoit une lettre de France : elle a remporté le gros lot à la loterie, 10 000 francs. Elle propose alors de préparer elle-même un grand repas à la française pour la soirée anniversaire du centenaire du défunt pasteur. Il y aura douze convives, dont un invité de passage, Lorens, qui n’est autre qu’un des anciens jeunes prétendants de Filippa... Babette s’absente plusieurs jours pour préparer et faire venir les denrées nécessaires par bateau. Mais pendant ce temps, Martine et Filippa réalisent que ce repas n’est pas du tout conforme à leur vie d’ascètes et en font des cauchemars. Elles ont peur de pêcher par gourmandise, la langue est faite pour prier... Mais Il est trop tard pour reculer, alors la communauté décide unanimement que durant tout le repas, ils ne feront aucune remarque, ne diront aucun mot sur la nourriture. Mais une fois à table, la qualité du repas les met à rude épreuve...

Une épreuve pour cette communauté discipliné, et qui nous interroge sur notre rapport au plaisir et à la mesure, en cette fin de carême...

Pour écrire Le festin de Babette, Karen Blixen va s’inspirer du milieu dans lequel elle a grandi, ou plutôt de celui qu’elle a quitté. Elle est née dans une famille luthérienne très stricte, très pieuse, mais aussi très riche. Elle a été élevée par une gouvernante qui était meilleure en lecture qu’en cuisine, et c’est pendant ces études à Paris qu’elle découvre la gastronomie française... Elle part ensuite vivre au Kenya avec son mari pendant 30 ans, où elle tombe amoureuse de l’Afrique : elle dirige une exploitation agricole qu’elle transforme en réserve animalière, qu’elle doit quitter suite à la crise de 1931.
Karen Blixen reprend l’écriture à son retour au Danemark, et publie des romans, des nouvelles, des contes, et un ouvrage presque autobiographique, La Ferme africaine dont est tiré le film Out of Africa : Souvenirs d’Afrique, avec Meryl Streep !

A lire ou à voir, Le Festin de Babeth, ou l’histoire d’une cuisinière qui fait des merveilles avec ses casseroles !

La Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=f0n...

Plus D’informations