Aujourd’hui, un peu de soleil !

Avec Acrisolada, un groupe formé il y a une dizaine d’années par de jeunes musiciens cubains. Déjà 5 albums, et le dernier est sorti au début de l’année 2019.

Celui qui les a découvert n’est autre que le Père Alban-Marie du Cosquer, un prêtre français ancien frère de la communauté de St Jean devenu prêtre séculier !
Nommé curé de la paroisse et de la ville de St Esprit, il vit dès sa première dimanche une expérience extraordinaire : il a la chair de poule en entendant chanter la chorale de sa paroisse. Quelques musiciens, avec des instruments usés jusqu’à la corde, des chanteurs à la voix magnifiques, malgré la mauvaise qualité des micros, et une messe d’une ferveur impressionnante !

A la fin de la messe, une jeune fille de la chorale vient le voir : " Bienvenu, et n’ayez pas peur ! Vous savez, on est tous un peu fou dans cette paroisse, parce qu’on est tous un peu artiste." Cette jeune femme est aujourd’hui la directrice du groupe qui est né grâce au curé : la paroisse l’a embauché, ainsi qu’un guitariste, un batteur, un percussionniste... Au total, 10 jeunes, issus de quartiers pauvres, travaillent à temps plein à leur musique ! Ils commencent modestement avec un studio d’enregistrement de fortune, et des instruments de musique récupérés un peu partout... Leur premier projet est un concert proposé dans toutes les paroisses de Cuba à l’occasion des JMJ de Madrid en 2011, car les jeunes cubains ne pouvaient alors pas encore sortir de leur pays.

Le nom du groupe, Acrisolada, vient de la devise de leur ville : Mi Lealtad Acrisolada en espagnol, qu’on pourrait traduire par "Ma loyauté sans faille".

Acrisolada est un des rares groupes internationaux connus pour faire de la musique chrétienne et cubaine ! Et c’est un challenge : la musique cubaine est en apparence très fluide et très dansante, mais c’est aussi une musique très exigeante. Si elle est bien jouée, elle est "efficace" tout de suite, mais comme dans tout orchestre ou tout groupe, si l’un des musiciens se trompe, toute la mécanique s’écroule. C’est le tempo des danseurs ! La musique chrétienne et liturgique à Cuba a longtemps suivi l’actualité politique : pas d’influence étrangère. Dans les églises, les cantiques et les chants étaient assez anciens. Dans l’espace public et dans les familles, c’est le style cubain qui prédomine.

Tout en gardant son esthétique cubaine, Acrisolada permet aux assemblées de découvrir d’autres styles musicaux. Les concerts du groupe sont très variés, on passe d’une musique disco à une salsa ou un rock... Le tout joué par d’excellents musiciens, presque tous autodidactes.

Si vous êtes à l’aise avec l’espagnol, visitez leur site internet : http://acrisolada.com/

Leurs albums sont disponibles à la librairie Byblos ! En attendant de vous retrouver, un petit extrait :

https://www.youtube.com/watch?v=3Ag...

Plus D’informations